High-Tech

Pour Gilles Babinet, défenseur et fin connaisseur de l'écosystème numérique, les prochaines années vont, pour Facebook, être marquées par le renforcement de la réglementation et la concurrence des géants chinois.

Les Echos - 1er février 2019 - Interview par Nicolas Madelaine

Qu'est-ce qui menace la croissance de Facebook pour les quinze prochaines années ?

La capacité de Facebook à cibler et à valoriser chaque point de contact entre annonceurs et consommateurs est incomparable. Mais deux menaces se rapprochent de l'entreprise. D'abord, le durcissement de la réglementation. Les dirigeants de Facebook sont très ouverts à la discussion avec les autorités, c'est étonnant, ils ne répondent jamais frontalement aux attaques. Mais leurs équipes de lobbying se défendent redoutablement car, forts de leur histoire - la façon dont ils ont bouleversé les forces économiques en place à leur avantage -, ils se sentent beaucoup plus vulnérables qu'on ne l'imagine de l'extérieur.

Cela dit, on ne se rend pas compte ici à quel point eux et les autres grands acteurs du digital sont honnis aux Etats-Unis. Washington les déteste en les accusant de biaiser le débat politique, et les masses populaires leur en veulent de détruire de la valeur dans les secteurs traditionnels. La Chine, de son côté, les maintient en dehors de son territoire, et en Europe, nombreux sont ceux qui expriment une immense inquiétude, notamment à l'approche des élections.Babinet Gilles

La situation n'est plus acceptée en matière de « fake news », d'addiction, de concurrence… Sur ce point, un des gros problèmes est que le cadre théorique pour définir leur position dominante n'est pas écrit. La difficulté va donc être de les réformer sur une base qui ne soit pas émotionnelle. La deuxième menace planant sur Facebook est la concurrence des entreprises chinoises.

Les Baidu, Tencent, Renren semblent pourtant loin des marchés que dominent Facebook et ses autres réseaux et messageries…

Lorsque vous discutez avec des entrepreneurs de la Silicon Valley, vous vous rendez compte qu'ils anticipent encore quelques belles années de croissance, mais ne se font aucune illusion sur la concurrence débarquant de Chine. La diaspora chinoise utilise déjà beaucoup les réseaux sociaux de son pays et elle n'est plus la seule en Occident. Regardez le succès de TikTok en France et aux Etats-Unis auprès des jeunes. Pour ce qu'il appelle son « prochain milliard d'utilisateurs » dans les pays émergents, Facebook sera en concurrence avec les réseaux et messageries chinois. La Chine est en train de fabriquer des ingénieurs d'une qualité exceptionnelle. Ils sont les champions incontestés de l'intelligence artificielle.

Du coup, les interfaces de leurs plates-formes proposent des expériences utilisateurs qui n'ont rien à envier à celles des Américains, et ce d'autant plus que la société chinoise est beaucoup moins sensible aux questions de respect de la vie privée qu'en Occident. Ce phénomène ne se constate pas seulement dans les métiers de Facebook. Le dernier smartphone Huawei Mate 20 Pro ringardise l'iPhone d'Apple sur de nombreux points.

Quelle est la nouvelle fonctionnalité clef que devra intégrer Facebook ?

Pour les dirigeants, la prochaine grosse bataille est l'intégration de systèmes de paiement efficaces dans Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger. Ils voient par exemple arriver le système décentralisé de cryptomonnaie intégré à la messagerie russe Telegram avec beaucoup d'inquiétude.

Le grand public n'est certes pas prêt à passer demain au bitcoin, mais Pavel Durov et ses ingénieurs de niveau médaille Fields, pas moins, sont en train de travailler à une proposition de valeur radicalement nouvelle, d'autant qu'ils seraient capables d'éviter les travers de la blockchain en maîtrisant l'architecture de leur système. Facebook en est loin, son système restant centralisé. WeChat, la messagerie de Tencent, abrite, elle, déjà un système de paiement ayant plus d'usagers qu'Alipay. Le paiement est clef, car il incite à rester sur un réseau social et permet une remontée de données très précieuses.

Partagez cet article