Europe

En promettant, dans son premier discours officiel, de revoir les objectifs de la Banque centrale européenne, sa présidente Christine Lagarde pourrait s’inspirer de la Réserve fédérale américaine et ramener la croissance et le plein-emploi en Europe.

Le Figaro Vox - 22 novembre 2019 - Par Nicolas Goetzmann*

Ce 22 novembre, Christine Lagarde prononçait son premier discours économique en qualité de présidente de la Banque centrale européenne dans le cadre du congrès bancaire européen de Francfort. Après avoir dressé un diagnostic presque parfait de la situation et des problématiques internes de la zone euro - ce qui doit être salué comme une réelle prise de conscience de la part de la plus importante autorité économique européenne - l’ancienne directrice du FMI a annoncé la tenue prochaine d’une «Revue stratégique de la politique monétaire européenne», dont le potentiel est une véritable transformation structurelle de l’approche économique européenne, dans un sens favorable à la croissance.

Lire la suite...

International

Mardi dernier, la République populaire de Chine a célébré en grande pompe son 70 e anniversaire. À travers une parade militaire et des spectacles démesurés, le régime a affiché aux yeux du monde entier sa nouvelle puissance, notamment technologique.

Les Echos Week-end - 4 octobre 2019 -  Par Karl de Meyer / Rédacteur en chef Les Echos Week-End

Car après avoir été l'usine du monde, le pays mène désormais la course dans un nombre croissant de secteurs de pointe. Démonstration en huit exemples.

01 - Les terres rares

Le chiffre : 80% de la production mondiale

On les incorpore dans les smartphones, les éoliennes, les appareils d'IRM, les alliages de spécialité, les batteries électriques... Les terres rares sont dans presque toutes les chaînes de production. Or la Chine fournit plus de 80% de la production mondiale de cette famille de dix-sept métaux aux noms exotiques. Ils ne sont pas spécialement rares dans la croûte terrestre, mais la Chine s'accommode plus aisément que d'autres pays de la pollution causée par leur exploitation. Dans la guerre commerciale qui l'oppose à Washington, Pékin a déjà laissé entendre qu'il pourrait limiter ses exportations en représailles aux hausses de tarifs douaniers américains.

Lire la suite...

Fiscalité

Selon les toutes dernières données d’un rapport que s’est procuré Le Figaro, les promesses de Macron ont dissuadé les détenteurs de capitaux financiers de quitter la France.

le Figaro économie - 12 novembre 2019 - Par Guillaume Guichard et Service Infographie

On peut y voir un premier signe de l’amélioration de l’attractivité fiscale de la France. En 2017, année d’élection d’Emmanuel Macron, candidat qui promettait de réformer en profondeur la taxation du capital, le nombre de riches contribuables ayant décidé de partir à l’étranger a chuté par rapport à 2016. C’est ce qui ressort du rapport annuel «relatif aux contribuables quittant le territoire national», transmis par le gouvernement aux parlementaires et que Le Figaro s’est procuré.

Lire la suite...

Assurance -Vie

Face à l’érosion des taux de rendement des fonds en euros (placés dans les actifs les plus sûrs), des solutions existent pour diversifier ses placements dans le cadre de l’assurance-vie.

Le Figaro - 8 novembre 2019 - Par Jorge Carasso

L’Euro-croissance : pour diversifier en douceur

Lancé en 2014, l’Euro-croissance est censé être une version plus performante du fonds euros. Une part du capital est investie en actions. En contrepartie, les sommes placées sont garanties après une durée de détention minimale de huit ans. La promesse est belle, mais elle peine pour l’heure à convaincre. « Il peut être délicat de rentrer dans un tunnel de huit ans », indique François Leneveu, président du directoire du courtier Altaprofits. Ces contrats n’ont guère fait mieux en 2018 que la plupart des fonds euros classiques, et parfois pire du fait des errements de la Bourse. De plus, les performances de ces produits varient selon la semaine de souscription.

Lire la suite...

Placements

Sous l’effet de taux d’intérêt très bas, voire négatifs, le placement favori des Français rapporte de moins en moins. Des solutions existent toutefois pour en améliorer les performances.

Le Figaro - 8 novembre 2019 - Par Danièle Guinot

Certains assureurs ont déjà annoncé la couleur : la rémunération des fonds d’assurance-vie en euros - actuellement de 1,8 % en moyenne - va encore fondre cette année, de l’ordre de 0,4 %. Cette modération est liée à la persistance de taux d’intérêt très bas, parfois négatifs, qui empêche les compagnies de servir de bons rendements, sous peine de fragiliser leur santé financière. Elle est d’ailleurs ouvertement encouragée par les pouvoirs publics et les autorités de régulation, soucieux de ne pas les mettre en difficulté.

Face à cette situation, les gestionnaires encouragent les épargnants à diversifier leurs placements dans le cadre de l’assurance-vie, en investissant dans les actions, les PME ou l’immobilier. Un choix plus rémunérateur, mais aussi plus risqué.

Lire la suite...

Industrie automobile

Leur fusion doit créer 3,7 milliards d’euros de synergies. En France comme en Italie, les syndicats sont vigilants.

Le Figaro - 1er novembre 2019 - Par Valérie Collet Segond

Vigilance. Le mot est sur toutes les lèvres en France comme en Italie alors que PSA et Fiat Chrysler promettent un mariage créateur de valeur sans fermeture d’usine. Les deux groupes automobiles ont officialisé jeudi leurs discussions destinées à ­donner naissance au quatrième constructeur mondial.

Ils ont pourtant promis de réa­liser 3,7 milliards d’euros de ­« synergies annuelles et progressives », et ce sans fermeture d’usines. Les deux groupes précisent que 80 % de ces synergies seraient réalisées à partir de la quatrième année.

Lire la suite...

Interview

Bill Gates, le fondateur de Microsoft, explique au JDD comment la technologie peut sortir des millions de gens de la pauvreté, des maladies et de l’ignorance.

Le JDD - 21 septembre 2019 - Par François Clemenceau

A la tête de sa fondation, il investit des milliards de dollars dans des programmes qui surpassent parfois le travail des Etats et même des Nations unies.

A 63 ans, l’ex-fondateur et PDG de Microsoft, Bill Gates, vient de passer le plus gros des quinze dernières années à présider, avec son épouse Melinda, la fondation qui porte leurs deux noms. Ce "jeune" retraité au look d’éternel étudiant est l’un des rares milliardaires américains à s’investir autant dans la philanthropie active. Avec près de 1.500 employés et un fonds estimé à plus de 50 milliards de dollars, la fondation est engagée dans le monde entier dans des programmes de réduction de la pauvreté, de vaccination contre les maladies les plus meurtrières, d’éducation des filles et d’émancipation des femmes.

Lire la suite...

Épargne

C'est un séisme pour le placement préféré des Français. Les contrats d'assurance-vie en euros vont être pénalisés.

Les Echos - 25 septembre 2019 -

« Le monde du fonds euros roi est terminé ! » Dans un entretien aux « Echos », Jean-Laurent Granier, le patron de Generali France, jette un pavé dans la mare. Pour la filiale du groupe italien, ces contrats d'assurance-vie au capital garanti ne sont plus viables dans un monde où les assureurs doivent investir dans des obligations d'Etat aux taux négatifs. « On est entré en territoire inconnu et on se prépare à ce que cela dure », ajoute le dirigeant. Résultat : Generali va réduire « très significativement » les rendements qui seront servis sur ces contrats. Cette année, il aura aussi fermé à la commercialisation deux fonds en euros. Autant de mesures qui doivent inciter les épargnants à diversifier leurs placements.

Lire la suite...

Europe

Dans un entretien au Figaro, la nouvelle présidente de la Commission européenne dévoile son ambition pour l’Union et se prononce contre l’abandon de Strasbourg comme siège du Parlement européen.

Le Figaro - 19 juillet 2019 - Entretien avec Nicolas Barotte

Après avoir été élue mardi présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a accordé, une fois quitté son poste de ministre de la Défense en Allemagne, des interviews à plusieurs journaux européens, dont ceux de Lena (Leading European Newspaper Alliance).

Lire la suite...

Europe

Ministre de la Défense allemande depuis 2013 et figure de l'aile modérée de la CDU, elle sera la première femme à diriger l'institution. Sa candidature, proposée par Emmanuel Macron, a reçu l'aval des chefs d'Etat et de gouvernement.

Libération - 2 juillet 2019 - Par Nelly Didelot

Angela Merkel aura finalement réussi à placer une compatriote, et même une de ses proches, à la présidence de la Commission européenne. A 60 ans, Ursula von der Leyen va devenir la première femme à prendre la tête de «l’exécutif européen». Membre de la CDU, elle est ministre de la Défense depuis 2013, après un passage à la tête du ministère de la Famille, puis du Travail et des Affaires sociales. Ursula vont der Leyen est d’ailleurs la seule ministre allemande en exercice depuis 2005, date d’arrivée au pouvoir d’Angela Merkel.

Lire la suite...

Europe

Après trois jours de négociations fiévreuses, le Conseil a choisi de nommer l’Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission et la Française Christine Lagarde à la Banque centrale.

Le Figaro-Premium - 3 juillet 2019 - Par Anne Rovan

Si l’objectif était de ressouder le couple franco-allemand après plusieursmois de tensions et d’incompréhension, c’est réussi. Car c’est une belle opération politique qu’ont mené de concert Emmanuel Macron et Angela Merkel au profit de cette Europe qui n’en finit pas de se fissurer. Bien sûr, l’opération l’aurait été davantage si la chancelière allemande n’avait été contrainte de s’abstenir pour ménager le SPD, son partenaire de coalition. Mais, cette fois, l’ensemble des États membres sont à bord et sont parvenus mardi à se mettre d’accord sur les nominations aux plus hautes responsabilités de l’Union européenne.

Lire la suite...