Fiscalité

Avant même les annonces d'Emmanuel Macron en clôture du grand débat, l'exécutif a calculé avoir déjà mis sur la table des mesures qui vont réduire la pression fiscale de 14 milliards en deux ans. Pour les entreprises, la baisse est de seulement 2 milliards, selon les chiffres du Programme de stabilité auxquels « Les Echos » ont eu accès.

Les Echos.fr - 9 avril 2019 - Par Renaud Honoré

Edouard Philippe l'a martelé lundi, en tirant les premiers enseignements des contributions au grand débat : il faut « baisser plus vite les impôts » pour répondre à « l'immense exaspération fiscale des Français ». Sans doute doit-il espérer que les mesures déjà décidées fassent vite redescendre la pression populaire sur le sujet.

Lire la suite...

Réformes

Dans son rapport rendu ce mardi, l'institution internationale estime que les réformes mises en oeuvre par le gouvernement gonfleront de 3,2 % le PIB par habitant à horizon de dix ans. Elle critique néanmoins le manque de détermination de l'exécutif à baisser la dépense publique.

Les Echos.fr - 9 avril 2019 - Par Guillaume DE CALIGNON

Le hasard fait parfois bien les choses. Le grand débat national est à peine terminé et le gouvernement n'a pas encore donné ses réponses, que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a présenté ce mardi ses propositions à Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances. Comme tous les deux ans, l'institution décerne ses bons et mauvais points au gouvernement, en lui indiquant les efforts à mener.

Lire la suite...

Zone Euro

Des fusions entre banques européennes sont indispensables pour renforcer la résilience d'un secteur encore très fragmenté.

Investing.com - 5 avril 2019 - Par Leigh Thomas

BUCAREST (Reuters) - Des fusions entre banques européennes sont indispensables pour renforcer la résilience d'un secteur encore très fragmenté, parallèlement aux efforts de la zone euro pour développer des remparts contre de futures crise, a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances français Bruno Le Maire dans une interview accordée à Reuters.

Ce mouvement de consolidation doit selon lui accompagner la supervision unique des banques européennes ainsi qu'une intégration plus poussée de l'union des marchés de capitaux.

"Je considère aujourd'hui que les banques européennes sont encore trop fragmentées et nous avons besoin d'une consolidation bancaire", a dit Bruno Le Maire lors d'un entretien accordé à Reuters à Bucarest (Roumanie), en marge d'une réunion des ministres des Finances de l'Union européenne (UE).

Lire la suite...

Énergies

Les scientifiques veulent éliminer la radioactivité grâce à des lasers de haute puissance.

Opportunités-Techno.com - 4 avril 2019 - Par Edern Rio*

La semaine dernière, Thalès (FR0000121329 – TCFP) a rendu public son HPLS (High Power Laser System). Pour la première fois, un faisceau de lumière concentrée a atteint les 10 pétawatts. S’il est difficile de comprendre ce que cela représente, intéressons-nous plutôt au but poursuivi.

L’expérience a eu lieu dans le cadre du projet Extreme Light Infrastructure for Nuclear Physics (ELI-NP) dont le but est de faire progresser la compréhension de la structure de la matière et dont l’application concrète est rien de moins que le contrôle de la radioactivité.

Lire la suite...

Europe

Entretien avec Andrew Duff* au sujet du Brexit et de l’état de la démocratie britannique.

Sauvons l'Europe - 3 avril 2019 - Par Henri Lastenouse

Pensez-vous que la crise du BREXIT s’inscrit dans une crise plus vaste de la démocratie britannique, ou ne relève hélas que d’un accident de parcours, le référendum de 2016 ?

Tous les deux. Le fait que le Parlement britannique ait eu recours à un référendum en 2016 relève d’une erreur historique décidé de son plein gré ! Mais cette fuite en avant était déjà révélatrice de l’état de faillite de la politique des partis britanniques et de son Parlement non réformé.

Lire la suite...

Taux et Marchés

Les marchés avaient rendez-vous cette semaine avec la Banque centrale européenne (BCE). Et côté annonces ils n'ont pas été déçus.

Boursorama.com - 8mars 2019 - Par la Rédaction

La révision en forte baisse des perspectives de croissance a conduit l'institution monétaire à sortir l'artillerie lourde pour soutenir l'économie avec notamment le lancement d'un nouveau de programme de TLTRO. Mais au fait, qu'est ce qui se cache derrière ce sigle ?

S'il était acquis que la croissance marquait le pas en Europe, les observateurs disposent d'estimations actualisées pour mesurer l'ampleur phénomène. Et l'ajustement est brutal. Prenant acte de l'incertitude et du ralentissement économique, l'institution basée à Francfort a rejoint le constat fait par l'OCDE en sabrant lourdement ses perspectives de croissance pour la zone euro : alors qu'elle tablait jusqu'à présent sur une hausse de 1,7% pour 2019 et 2020, la BCE ne s'attend plus qu'à... 1,1% cette année avant un rebond +1,6% l'an prochain.

Lire la suite...

Fiscalité

Déplacer les sommes installées sur d'anciens contrats deviendrait désormais possible et présenterait un réel intérêt pour le consommateur.

Le Figaro-Premium - 5 mars 2019 - Par Marie Bartnik

Les épargnants devraient pouvoir transférer leur argent placé sur un vieux contrat d'assurance-vie vers un autre plus rémunérateur, s'il est géré par un même assureur. Le rapporteur de la loi Pacte chargé de cette question, Jean-Noël Barrot, devrait déposer un amendement en ce sens, soutenu par le gouvernement. Il ne s'agit certes pas d'un big bang pour les épargnants, qui ne pourront toujours pas quitter leur assureur pour un acteur plus performant, tout en conservant l'antériorité fiscale de leur contrat. L'amendement déposé présente pourtant de l'intérêt pour les consommateurs. Les vieux fonds en euros fermés à la commercialisation ont tendance à être moins bien rémunérés que les autres.

Lire la suite...

Europe

Le chef de l’État s’est adressé aux citoyens européens pour vanter sa vision et prôner une dizaine de mesures concrètes, dans la perspective des européennes. Voici l’intégralité de son texte.

 Le Figaro Premium - 4 mars 2019 - Par Emanuel Macron

"Citoyens d’Europe,

Si je prends la liberté de m’adresser directement à vous, ce n’est pas seulement au nom de l’histoire et des valeurs qui nous rassemblent. C’est parce qu’il y a urgence. Dans quelques semaines, les élections européennes seront décisives pour l’avenir de notre continent.

Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale, l’Europe n’a été aussi nécessaire. Et pourtant, jamais l’Europe n’a été autant en danger.

Le Brexit en est le symbole. Symbole de la crise de l’Europe, qui n’a pas su répondre aux besoins de protection des peuples face aux grands chocs du monde contemporain. Symbole, aussi, du piège européen. Le piège n’est pas l’appartenance à l’Union européenne ; ce sont le mensonge et l’irresponsabilité qui peuvent la détruire.

Lire la suite...