Economie

Tandis que les démocraties sont déstabilisées par les démocratures chinoise, russe et turque, l'Occident se fracture et les alliances stratégiques sont fragilisées.

Le Figaro Premium - le 1er juillet 2018 - Par Nicolas Baverez

En 1930, Henry Ford avait plaidé devant le président Herbert Hoover pour le convaincre de mettre son veto à la loi Smoot Hawley qui augmentait les droits de douane de 38 à 59 % en moyenne sur plus de 20 000 produits, en soulignant que le protectionnisme était une «stupidité économique». Le président des États-Unis de l'époque choisit la démagogie politique contre la raison économique. Il commit ainsi une magistrale erreur qui amplifia la crise. Les États-Unis lancèrent en 1930 la course au protectionnisme et aux dévaluations compétitives qui transforma la récession américaine en déflation mondiale et provoqua l'effondrement des trois quarts des échanges et des paiements mondiaux en une décennie.

Lire la suite...

Entretien

Emploi, formation, SNCF, université : le grand économiste français passe au crible les réformes en cours Il approuve le projet de relance de l’Europe mais trouve incomplètes les ordonnances sur le droit du travail.

Le JDD - 25 juin 2018 - Par Jean Tirole - Propos recueillis par Bruna Basini et Rémy Dessarts

Ne comptez pas sur Jean Tirole pour inviter Emmanuel Macron à appuyer sur le frein. Même si son prix Nobel (reçu en 2014) et son statut de professeur associé au prestigieux MIT de Boston font de lui l’un des économistes français les plus considérés dans le monde, il n’aime guère dispenser des leçons ex cathedra. Si la direction choisie par Emmanuel Macron semble lui convenir pour l’essentiel, il a néanmoins accepté pour le JDD d’évaluer ses réformes engagées depuis un an. « Il faut agir très vite dans un quinquennat, recommandet-il de son modeste bureau de l’École d’économie de Toulouse. Si on attend la dernière année, on n’a que des ennuis. » C’est dire que, pour lui, le chantier de la modernisation du pays ne fait que commencer.

Lire la suite...

Lemaire Pacte ef758La Loi Pacte

Simplification des seuils sociaux et fiscaux, réforme de l’épargne salariale, privatisations… Voici ce qu’il faut retenir de ce projet de loi tentaculaire.

le Figaro .fr - 18 juin 2018 - Par Jean-Bernard Litzler

Seuils sociaux et fiscaux

Jusqu’à présent, dès que les entreprises atteignent le seuil de 20 salariés, elles sont notamment tenues de cotiser au Fonds national d’aide au logement. Cette barre serait supprimée pour être reportée sur les entreprises de plus de 50 salariés, avec, à la clé, une économie de près de 500 millions d’euros pour les sociétés.

Lire la suite...

Distribution

Le distributeur français a trouvé un partenaire pour accompagner sa « transformation digitale ».

Le Figaro - 12 juin 2018 - Par Olivia Détroyat et Lucie Ronfaut

Le rythme des alliances entre distributeurs phy­siques et géants du digital ne faiblit pas. Lundi, le géant français de la distribution Carrefour a frappé un grand coup en annonçant une union de taille avec le géant américain Google. Un partenariat qui verra le groupe de Mountain View proposer l’offre non alimentaire de Carrefour sur ses différentes plateformes d’ici à la fin de l’année.

Lire la suite...

International

Derrière la farce qu’a constitué, les 8 et 9 juin 2018, le sommet au Canada du G7 (club des principaux États industrialisés du camp occidental), se profile une tragédie, moins médiatisée, mais beaucoup plus lourde de conséquences réelles.

Girard Renaud a34c7Le Figaro - 12 juin 2018 - Par Renaud Girard

Face à l’extraordinaire montée en puissance industrielle, commerciale et militaire chinoise, les Occidentaux se révèlent incapables de former une coalition. Dans l’histoire contemporaine des relations internationales, les coalitions ont toujours servi à contenir les prétentions hégémoniques d’un État qui devient aveuglé par la croissance exponentielle de sa puissance. Les Européens se sont par exemple coalisés contre une France napoléonienne qui prétendait imposer sa loi partout, de Madrid à Moscou.

Lire la suite...

Entreprises & Marchés

Après le rachat de LinkedIn, celui de GitHub pour 7,5 milliards de dollars est la deuxième acquisition d'envergure sous la houlette du PDG Satya Nadella. La plate-forme héberge 28 millions de développeurs.

Les Echos - 5 juin 2018 - Par Florian Dèbes

Dans le jeu de séduction entre les entreprises technologiques et les développeurs de logiciels, Microsoft vient de griller la politesse à Apple. A quelques heures de l'ouverture de l'événement annuel au cours duquel la marque à la pomme soigne les codeurs, l'entreprise de Redmond a officialisé lundi qu'elle faisait l'acquisition de la plate-forme GitHub sur laquelle travaillent déjà 28 millions d'entre eux.

Intégralement financée en action, l'opération valorise à 7,5 milliards de dollars ce site Web devenu incontournable pour tous les développeurs. Après le rachat de LinkedIn, pour 26,2 milliards de dollars en 2016, il s'agit de la deuxième acquisition d'envergure sous la houlette du PDG Satya Nadella.

Lire la suite...

Entreprises

En proposant une sortie à l'État, Sébastien Bazin, PDG ­d'AccorHotels, tente un pari risqué.

Le Figaro.fr - 4 juin 2018 - Par Mathilde Visseyrias et Valérie Collet.

À qui profiterait l'entrée d'AccorHotels au capital d'Air France-KLM? Lundi, les investisseurs ont froidement accueilli la perspective que le groupe hôtelier puisse racheter à l'État sa participation de 14,3 % dans Air France-KLM. AccorHotels a cédé 6,95 % en Bourse et celle du groupe aérien gagné 5,47 %.

AccorHotels a confirmé que des «réflexions» sont en cours avec la compagnie aérienne qui attend un nouveau patron depuis le départ de son PDG, Jean-Marc Janaillac. Ces réflexions sont «préliminaires» à ce stade. Le gouvernement s'est dit, pour sa part, «ouvert au principe» d'un rapprochement entre Air France-KLM et AccorHotels. Selon Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, une alliance «est sans doute un projet industriel qui a des approches intéressantes».

Lire la suite...

Europe

Tous nos voisins européens ou presque ont connu un épisode d’ajustement structurel des dépenses publiques de 2 à 3 points de PIB sur cinq ans. La France peut-elle s’en inspirer et si oui, comment ?

France Stratégie - 24 mai 2018

Le montant des dépenses publiques de la France a atteint 56,4 % du PIB en 2017. Un niveau très élevé si on le compare la moyenne européenne, mais pas nécessairement « anormal » dans la mesure où il reflète une préférence nationale : celle d’un financement public prépondérant de l’éducation, de la santé ou encore des retraites.

Lire la suite...

International

Après avoir choisi l’épreuve de force sur le dossier commercial, le président américain met aujourd’hui de l’eau dans son vin.

Lire la suite...

International

C’est un sujet très technique mais c’est aussi un enjeu stratégique majeur. Lors de sa rencontre de ce mardi 24 avril 2018 avec Donald Trump à la Maison-Blanche, Emmanuel Macron devra déployer des trésors de persuasion pour sauver la grande œuvre diplomatique de l’Administration Obama, à savoir l’accord nucléaire avec l’Iran.

Le Figaro 24 avril 2018 - Par Renaud GIRARD

Il fut négocié pendant des années, sous l’impulsion de l’Union européenne (UE), avec les représentants de Téhéran, conjointement par les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, et signé à Vienne le 14 juillet 2015.

Lire la suite...

Europe

Si les embûches sont nombreuses et semblent la condamner à un quatrième mandat pénible, la chancelière pourrait surprendre afin de marquer l'histoire. D'autant que ses alliés du SPD sont aussi au pied du mur.

Les Echos.fr - 14 mars 2018 - Par Etienne Lefebvre / Rédacteur en chef "International, Politique et Economie générale"

C'est entendu, la grande coalition allemande est une « coalition de perdants ». Mise en place au terme d'une longue et pénible négociation , elle ne fait rêver aucun des partenaires qui la composent. Il n'y aurait donc rien à en attendre, si ce n'est une gestion prudente et sans ambition, à la Merkel.

Lire la suite...