Sélection des membres de l'institut Montaigne

 

022faec7 3c1c 4f11 be5e 58aad9215eb5 322ed 
 
 008d04ec 4428 4f32 a117 95970a8f05ed c6252"L'ouvrage de Graham Allison pose une question fondamentale pour les relations internationales et les grands équilibres sur lesquels nous vivons : qu'advient-il lorsqu'une puissance établie se voit concurrencée frontalement par une puissance émergente ? L'auteur a choisi de puiser dans l'histoire des exemples qui remontent à l'Antiquité. De l'ascendant pris par Athènes sur Sparte au Ve siècle jusqu'à l'époque contemporaine, cet ouvrage est d'une très grande richesse. Aide-t-il à prévoir la forme que prendra l'affrontement qui se joue en ce moment entre les États-Unis et la Chine ? Le phénomène, maintes fois répété, paraît inéluctable : lorsqu'une grande puissance monte, l'autre, inévitablement, descend. Ainsi les deux tiers des épisodes retenus tournent-ils au conflit armé, mais il n'en reste pas moins une place pour une résolution pacifique et concertée."
 
b3b776b4 38a6 44e7 945e 28deb99ae58b 771a5
 

bda2e1df affc 4099 9af9 427b6646d135 e99f8« Mon grand-père est emmené sous mes yeux, j’ai dix ans ». Nous sommes en Chine populaire sous la Révolution culturelle. La fillette, Yan Lan, qui dirige aujourd’hui la banque Lazard pour la Chine, nous raconte la vie de sa famille, celle de hauts fonctionnaires convertis au communisme qui en deviendront les victimes. Ce livre est à la Chine du XXème siècle ce que « la fin de l’homme rouge » est à l’Union soviétique. Tragique mais optimiste. Il faut le lire pour comprendre le monde qui vient." 

 
73522c39 4846 4739 9f14 56d062c3fffc 496e8
 
78b4c693 d009 4a8e b4f3 ecea8fe4c1c4 e6a0a"C’est un roman magnifique qui, à travers la quête de Naïma, raconte sur trois générations l’histoire d’une famille d’origine kabyle entre l’Algérie et la France, ses déracinements, ses silences, sa quête d’identité. Alice Zeniter, qui a une si belle plume, nous fait rencontrer le grand-père Ali, le père Hamid et la petite-fille Naïma. Elle nous apprend la vie des harkis, trop méconnue en France, et aussi comment la mémoire se transmet au sein d’une famille."
 
846e9cac 8528 4b01 b2ec 589a621bb171 7fdd9
 
aea24d95 7d2c 4fbd 8582 7a68e60150f8 90513"À l’heure où la globalisation traverse une zone de turbulences – accusée de l’augmentation des inégalités et de la montée des populismes – « Le chapeau de Vermeer » du sinologue canadien Timothy Brooks nous propose une plongée captivante dans la mondialisation … du 17ème siècle.
Sept voyages, sept objets, sept histoires. À partir de personnages issus de six tableaux, dont cinq de Vermeer et d’une faïence, l’auteur nous entraîne sur les routes du commerce international. Bateaux, chapeaux, ducats et vaisselles nous font voyager du Canada à la Chine, et offrent une perspective fascinante sur l’instauration de l’empire hollandais et de son Siècle d’or.
Aussi érudit que passionnant, jamais ennuyeux. Bonne lecture !"
 
769a5b5c bca4 4607 b705 cbae82005f2d cc831
 
b86eece4 83b1 4f31 ae67 e34def29afb0 1f024"J'ai récemment redécouvert l'ouvrage « C'était la IVe République » d'Arthur Conte. Son auteur a eu un parcours de vie marqué par la méritocratie. Fils de modestes viticulteurs du Sud Ouest, il parlait le catalan en famille et a appris le français à l'école, ce qui ne l'a pas empêché de devenir un des grands vulgarisateurs, au meilleur sens du terme, de notre histoire. Il fut même un temps le président de l'ORTF. Son ouvrage, paru il y a 20 ans, retrace année après année l'histoire de cette IVe République, à la fois mal connue et mal aimée des Français, un peu à l'image du Second Empire. Le style alerte, non dénué de pointes d’humour, rend la lecture légère et passionnante. On redécouvre, dans le livre de Conte, combien nos gouvernants durent produire d'efforts pour redresser le pays et panser les plaies de la Seconde Guerre mondiale, faire face aux défis de la modernisation et évidemment affronter la terrible épreuve de la décolonisation. Tout en permettant le lancement de l'aventure européenne durant la décennie 1950 !"
 
c9fdd06f 97c0 4c58 bd84 85c39f5fc102 7af3a
 
132b3ec6 a4d5 473c 9bc5 dee286a66244 1b611"Cet ouvrage fait suite à l’excellent « Deuxième Âge de la machine » publié en 2014. Les deux professeurs du MIT y expliquaient qu’une révolution technologique d’une ampleur considérable était en train de s’accomplir. Ce nouveau livre revient sur les dernières évolutions en matière d’intelligence artificielle et de deep learning. Aujourd’hui, le jugement humain est régulièrement battu par les analyses des machines via les datametrics. Plutôt que de céder à la crainte et aux fantasmes que font naître ces bouleversements, Brynjolfsson et McAfee nous invitent à imaginer de nouvelles collaborations entre la machine et le cerveau humain, l’intelligence collective et les savoir-faire au sein des entreprises. Passionnant."
 
e2e0ca24 2df7 4617 986c 67b1ee5beaed 6867c
 
d0022a3e 5580 4fc0 9f8d 90e3fbc069f6 5a46b"« L’Ordre du Jour » est une série d’instantanés qui dévoile en quelques scènes les dessous de l’Anschluss et les prémices de la 2nde Guerre Mondiale - des discussions de salons aux ratés techniques de l’équipe hitlérienne, entre marchandage et intérêts. Dans un style incisif, il nous offre une vision éclairante des coulisses d’événements historiques, mais aussi de la suite de petites compromissions qui les rendent possibles. Il ne faut en effet que quelques pages à Eric Vuillard pour nous faire comprendre que « les grandes catastrophes s'annoncent souvent à petits pas ». Et c'est finalement le caractère presque anodin des épisodes qu'il retrace qui, contrastant avec le tragique du contexte dans lequel ils s'inscrivent, fait toute la puissance de cet ouvrage."

Alibaba Duncan ClarkDuncan Clark

Editions François Bourin - Janvier 2017

À l’âge de quatorze ans, Jack Ma, amoureux de la langue anglaise, promenait les touristes étrangers dans sa ville natale de Hangzhou. La Chine sortait alors à peine de la Révolution Culturelle. Quarante ans plus tard, il est devenu milliardaire et l’un des acteurs mondiaux les plus influents de l’économie d’Internet. Alibaba, l’entreprise qu’il a créée en 1999, joue à égalité avec les géants américains comme Amazon. Ses sites de commerce en ligne attirent chaque année plus de 400 millions de clients. Il investit également dans les médias, la finance en ligne, la santé et les vignobles, notamment en France.
Quels sont les ressorts secrets de cette trajectoire exceptionnelle, alors qu’il n’appartient pas à la classe des « héritiers rouges » ? Comme a-t-il construit son groupe face à des concurrents redoutables et à un pouvoir chinois mal à l’aise avec le monde de l’Internet ? C’est ce que retrace Duncan Clark, dans un récit passionnant, déjà traduit en seize langues, et qui raconte aussi le grand tournant de la Chine vers la société de consommation.