Optigestion 2018 Laurence de Terline V5 30c45

- 1er principe : Nous nous concentrons sur la stratégie d’investissement et la sélection des sociétés.

En revanche nous choisissons des fonds gérés par des actuaires compétents pour la partie crédit, notamment pour les obligations convertibles, les obligations à haut rendement et la dette des pays émergents. Nous refusons d’investir dans des produits complexes ou structurés.

- 2ème principe : Nous pensons que pour gagner de l’argent, il faut commencer par ne pas en perdre.

De ce fait nous sélectionnons des marchés, des secteurs et des titres qui présentent une volatilité relativement faible. Paradoxalement, sur la durée, les valeurs à faible volatilité performent mieux que les valeurs à forte volatilité.

- 3ème principe : L’ouverture au monde est une marque de l’ADN Optigestion.

Elle nous paraît essentielle à une époque où la croissance, la création de richesses et l’innovation technologique ne sont plus l’apanage du monde occidental. De ce fait, il faut développer une vision mondiale des enjeux et des dynamiques en place. Cette compréhension des grandes tendances nous permet d’identifier de nombreuses opportunités d’investissements. Nous nous appuyons sur de nombreux bureaux d’études, aux Etats-Unis, en Asie et en Europe, afin d’être informés et réactifs. En 2016, nous avons revisité notre méthode de gestion pour y intégrer notamment de nouveaux paramètres de suivis quantitatifs. Cette approche porte ses fruits. Notre fonds d’actions mondiales affiche une performance supérieure à 15% depuis le début de l’année, notre fonds d’actions européennes enregistre une performance supérieure à 13% à fin septembre.

- 4ème principe : Nous privilégions la croissance et la qualité.

La croissance des marchés, et des chiffres d’affaires, la Qualité des marges, des résultats et des Bilans, et bien sûr, la Qualité des équipes et des stratégies mises en œuvre. Cette approche nous conduit souvent à investir dans des sociétés leaders sur des secteurs à fort potentiel, notamment les nouveaux moyens de paiement, le e-commerce, la Robotique, la traçabilité alimentaire, l’intelligence artificielle, 

 

Chez Optigestion, votre portefeuille peut détenir aussi bien des titres vifs que des fonds Optigest gérés en internes et/ou des fonds extérieurs sélectionnés par nos soins. Nous avons deux dépositaires, Rothschild Martin Maurel et CM-CIC Market Solutions.

Au sein d’une équipe à taille humaine, une gestion collégiale permet de capter des regards différents en vue de prendre une décision sage et éclairée.

Par respect envers nos clients, nous communiquons l’intégralité des positions détenues dans nos fonds. La transparence est une composante majeure de la confiance.

- des titres détenus en direct,

- des fonds gérés par Optigestion,

- des fonds extérieurs avec des positionnements ciblés.

Le décret n°2012-132 du 30 janvier 2012 a introduit pour la première fois l’obligation pour les SICAV et les sociétés de gestion de mentionner dans leur rapport annuel et dans les documents destinés à l'information de leurs souscripteurs les modalités de prise en compte ou non dans leur politique d'investissement des critères relatifs au respect d'objectifs Environnementaux, Sociaux et de qualité de Gouvernance.

Pour l’instant, Optigestion est dans une phase de recherche préalable qui vise à mieux comprendre les critères ESG, leur mesure, leur impact.
Notre démarche actuelle vise à mieux cerner les appréciations fournies par les différentes sources existantes et leurs éventuelles divergences, à mieux comprendre l’impact de chaque critère dans la notation finale, à définir les limites acceptables et celles qui ne le seraient pas, à trouver une façon pertinente de pondérer puis d’intégrer ces notations dans notre méthode de sélection.

En attendant d’être parvenu à ce stade de maîtrise suffisante, Optigestion a décidé que les critères Environnementaux, Sociaux et de qualité de Gouvernance ne constitueraient pas des éléments d'exclusion ou d'inclusion de titres dans ses choix de gestion.