Macron manager DarwinienMacron, manager darwinien

Au pouvoir depuis sept mois, le président de la République applique à l'appareil d'Etat la même méthode qui a guidé En Marche. Il magnétise ses troupes, les accable de travail, joue de l'incertitude pour créer une tension permanente, élimine sans hésitation les mauvaises branches. Avec des résultats. Mais aussi cette question primordiale : est-ce durable ?

Les Echos Week-End - 15-16 décembre 2017 - Par Cécile Cornudet (Photo Philippe Wojazer/Reuters)

"Bienvenue à bord!". Ce 21 juin 2017, Sébastien Lecornu est nommé secrétaire d'État et reçoit ce SMS d'Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée. Embarquer dans l'équipe Macron commence par un sourire. On est jeune, on est bosseur, on va sauver le pays. Et le pire, c'est qu'on y croit. «C'est sans doute le signe d'un ego démesuré, mais Emmanuel Macron est sincèrement persuadé qu'il peut sauver le pays. C'est pour ça qu'on le suit comme ça», confie l'un de ses proches.

Lire la suite...

gemaltoEntreprises

L'opération donnerait naissance à un poids lourd européen du numérique

les Echos - 12 décembre 2017 - Par David Barroux

Informatique : Le groupe dirigé par Thierry Breton a officialisé hier une OPA à 4,3 milliards d'euros sur Gemalto. L'alliance de la SSII française et du champion de la carte à puce pourrait donner naissance à un poids lourd européen du numérique. L'opération qualifiée d'amicale par Atos permettrait au nouvel ensemble de se positionner sur les marchés de la cybersécurité, de l'Internet des objets, des paiements électroniques et de la sécurité digitale.

Lire la suite...

Robot BlueEnquête

Un sondage Médiamétrie montre que les Français ont une vision majoritairement positive de l'intelligence artificielle… sauf en ce qui concerne la création d'emplois.

Les Echos - 12 décembre 2017 - par Benoît Georges

Les sondages sur les Français et l'intelligence artificielle se suivent et ne se ressemblent pas vraiment. En octobre dernier, Ifop avait publié sa première enquête sur le sujet, d'où il ressortait que nos concitoyens étaient quasiment dans les mêmes proportions « intéressés » (69 %) et « inquiets » (64 %) face aux progrès de l'IA (« Les Echos » du 10 octobre 2017).

Lire la suite...

ClimatClimat

President Trump will withdraw the United States from the Paris climate accord, which is aimed at sharply cutting the world’s greenhouse gas emissions. If global emissions continue at the so-called business-as-usual level, they could reach 69 gigatons by 2030.

The New YorkTimes - 31 Mai 2017 -  Par Jasmine C. Lee et Adam Pearce

lire suite carre ombre

 

Panneaux SolairesÉnergie

L'électricien prévoit l'équivalent de 40.000 terrains de football en solaire en quinze ans. A l'occasion du One Planet Summit, les grandes entreprises françaises s'engagent.

Les Echos - 12 décembre 2017 - Par Véronique Le Billon (Photo Ian Hanning/REA)

Les grandes entreprises françaises ont fait assaut de propositions à la veille du sommet climat - le One Planet Summit - ce mardi. EDF a ainsi annoncé un virage inédit dans le solaire en France, lui qui privilégiait jusqu'à présent l'éolien et l'international pour se développer dans les énergies vertes.

Lire la suite...

JunkerEurope

Bruxelles a présenté, mercredi, ses propositions pour l'avenir de l'Union économique et monétaire. Le réalisme a conduit la Commission à avancer des solutions prudentes.

Les Echos - 7 décembre 2017 Par Gabriel Grésillon au Bureau de Bruxelles (Photo AFP)

Retour à la réalité. La Commission européenne a présenté, mercredi, ses idées pour faire évoluer l'architecture économique de l'Union européenne et de la zone euro. Un ensemble de recommandations qui peut être lu à Paris comme manquant d'ambition, mais qui traduit, en réalité, l'état des forces en présence dans l'Union européenne et à la Commission : si l'esprit des propositions avancées par Emmanuel Macron est en partie préservé, on est assez loin du saut en avant que préconisait le chef de l'Etat français.

Lire la suite...

espace europe contre attaque bandeau 0Conquête spatiale

l’Europe s’est imposée comme un acteur de premier plan dans la course aux étoiles.

Institut Montaigne - Notes Décembre 2017 Par Arthur Sauzay (Photo institut Montaigne)

Mission de Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale (ISS), réussite de la sonde Rosetta/Philae, mise en service du service du GPS européen Galileo, lancements de satellites, construction d’une nouvelle fusée avec Ariane 6, ces dernières années, l’Europe a enchaîné les succès dans l’espace. En dépit de dépenses relativement faibles comparées à celles engagées par d’autres puissances, l’Europe s’est imposée comme un acteur de premier plan dans la course aux étoiles.

Lire la suite

Nicolas Sarkozy : « Quand un pays bâtit et entreprend, il est en “renaissance”. Quand il ne construit plus, il est en déclin. C’est comme cela qu’il faut comprendre le Grand Paris. » © @sebastienvalenteAménagement du territoire

Constatant les tensions entre la ville, les départements limitrophes, la métropole du Grand Paris et la région Ile-de-France, l’ancien président de la République se dit « parfois un peu triste de voir certaines batailles dérisoires par rapport à l’enjeu »

L'Opinion - 5 décembre 2017 - Par Nicolas Beytout, Cyrille Lachèvre et Ludovic Vigogne ( Photo Sébastien Valente)

Il y a dix ans, à son arrivée à l’Elysée, Nicolas Sarkozy créait un secrétariat d’Etat au Grand Paris, coup d’envoi d’un projet de transport et d’urbanisme hors norme destiné à redessiner en profondeur la capitale et sa région, pour conforter sa place dans le cercle restreint des « villes monde ». A l’heure où les doutes naissent sur l’avenir de ce projet, l’ancien chef de l’Etat rappelle toute son importance pour la France.

Lire la suite...

Le bitcoin est né en 2009, juste après le déclenchement de la crise financière du siècle, et ce n'est évidemment pas une coïncidence. - DRFinances

Le bitcoin porte des valeurs et une idéologie : la revendication d'une devise pure et apatride, la promotion des libertés individuelles, la défense du marché libre…

Voilà une semaine qu' on ne parle que de ça et pourtant, avouez-le, vous n'avez toujours rien compris au bitcoin. Vous savez que c'est une monnaie virtuelle. Mais quel est l'intérêt d'une monnaie avec laquelle on ne peut quasiment rien payer au quotidien ? Vous savez que c'est un formidable instrument de spéculation. Que si vous aviez eu la bonne idée d'en acheter pour une petite centaine d'euros il y a sept ans, vous seriez aujourd'hui millionnaire. Mais vous savez aussi que la bulle de ce nouvel or numérique ne demande qu'à éclater .

Lire la suite...

 oddo philippeEntreprises

Qu’est-ce ce qui permettra à l’Europe de croître plus vite ?

Le JDD - 26 novembre 2017 - Par Philippe ODDO, Associé -gérant de la banque Oddo BHF

La zone euro doit être le terrain de jeu de nos entreprises, comme la Chine et les États-Unis le sont pour leurs entreprises.

En réduisant au maximum les différences de réglementations, nous pourrons offrir à nos sociétés européennes la possibilité de se développer aussi vite et avec la même ampleur que le marché chinois avec ses 11.000 milliards de dollars de PIB et le marché américain avec 18 milliards de dollars de PIB. La zone euro n’a rien à leur envier avec ses 12.000 milliards de dollars de PIB et ses 380 millions d’habitants.
La France et l’Allemagne représentent entre 40 % et 60 % de la population, du PIB et de la capitalisation boursière de la zone euro. Ces deux pays ont une responsabilité et une opportunité historiques de créer une nouvelle dynamique pour l’Europe.

Lire la suite...

BourseBourse

En dix ans, le nombre d'actionnaires individuels a été presque divisé par deux. La remontée de la Bourse et un climat fiscal plus favorable ont permis de stopper ce déclin. Mais le problème de fond demeure : un manque de culture financière.

Les Echos - 23 novembre 2017, par Patrick Fay

En cuisine, on appellerait cela un frémissement, plutôt qu'un bouillonnement. Le nombre d'actionnaires individuels en France a augmenté l'an dernier

Selon l'Autorité des marchés financiers (AMF), il a crû de 22 % à fin mars 2017, passant de 3 à 3,7 millions. Un événement, car, depuis 2008, les effectifs ne cessaient de reculer. La hausse de la Bourse mais aussi la faiblesse des rendements (notamment de l'assurance-vie) permettent sans doute d'expliquer ce sursaut. Sera-t-il sans lendemain ? L'arrivée à l'Elysée d'un président de la République qui ne se voit pas comme un ennemi de la finance sera-t-elle en mesure d'inverser cette tendance potentiellement négative pour le financement des entreprises mais aussi pour celui des retraites ? Il est un peu tôt pour le dire, mais l'on sent tout de même un nouveau souffle en faveur de l'investissement en actions.

Lire la suite...