Éric Woerth :«C'est une faute de ne pas baisser la dépense publique»